Scumgrrrls N° 4 - Automne / Fall 2003

Juste à temps pour les vacances de Noël, voici le quatrième numéro de SCUMgrrrls ! Si vous êtes parmi les chanceuses qui prendront quelques jours de congé, c’est l’occasion de vous plonger dans notre dossier sur les femmes dans l’art contemporain et de faire quelques belles découvertes. Et aussi de lire les aventures de trois cyberhéroïnes, une de papier, l’autre de céllulloïde et la troisième en chair et en os. Nous ne vous parlerons pas de Dieu et de la Sécurité, thèmes à la mode, mais vous offrons un regard critique sur la masculinité blanche au cinéma, un compte-rendu du torpillage d’une législation européenne sur l’égalité des sexes avant même qu’elle soit discutée, et une analyse d’émissions télé qui revisitent le mythe de cendrillon ! Et surtout, n’oubliez pas de vous frotter au test SCUM qui vous permettra de savoir une fois pour toutes quelle féministe vous êtes … (et cela marche même pour celles qui ne se disent pas féministes !)

La mort de Marie Trintignant

Nous avons toutes été choquées de la mort de Marie Trintignant. Sans de l’espace doute, il faut le reconnaître, parce qu’il s’agit d’une actrice, d’une « star », et pas seulement d’une femme ordinaire. Mais aussi et surtout parce qu’il s’agit d’une femme, une de plus, morte sous les coups d’un homme, victime de ce qu’on appelle avec beaucoup de pudeur la « violence conjugale », comme si elle était neutre et impliquait identiquement les deux membres du couple, de la conjugalité.

How Women in Europe where cheated on a new progressive EU Law on equality between women & men

Les femmes en Europe ont eu beau demander fermement une legislation europenne progressiste, la proposition de directive sur l’egalite homme-femme en dehors du milieu du travail, prevue en novembre, a finalement ete reduite a peau de chagrin. Voici l’histoire d’une proposition initialement progressiste qui fut mise a neant par le lobby de l’industrie et un manque de volonte politique des Etats membres.

Contes de fées ou contes de dupers

Il s’appelle Greg ou Olivier, il est plein aux as, vit dans un château ou, version plus moderne, dans une villa somptueuse à Ibiza, et il va séduire la femme de sa vie, la sortir de la misère et lui faire vivre un conte de fées, fait de luxe et de paillettes. Cela vous rappelle quelque chose ?

Art’tits

Souvent oubliées des histoires officielles de l’art, les femmes, et particulièrement celles qui pratiquent un art féministe, sont passionnantes, révoltées et indispensables. Présenter le travail de toutes ces femmes ou toutes les oeuvres féministes de l’art du 20ème siècle est impossible. Mais voici déjà de quoi vous mettre l’eau à la bouche…

The Redemption of White Masculinity

Des films récents ont tenté de restaurer l’intégrité des victimes blanches mâles qui ont souffert des maux de la masculinité traditionnelle tandis que ceux-ci se consacrent à l’amélioration de leur vie personnelle et de leur « moi » intérieur. Dans ces récits de transformation masculine, qui oeuvrent à personnaliser la crise de la masculinité blanche et donc à effacer ses causes et ses effets politiques et sociaux, les hommes révisés sont déchargés des responsabilités de leurs actions passées.

Pépé reportère de l’espace - 1

by A. S

Résumé de l’épisode 5003256 : la PéPé (petite princesse), après avoir explosé son engin (les espionnes de Vaginus Primus, la soupçonnent d’avoir auto-saboté sa mission – aller chercher des sandwichs sur mars.), se ballade de planète en planète grâce à ses fulguroboots. Pépé est une petite curieuse impénitente, elle préfère visiter la galaxie plutôt que d’aller faire la file au snack.

I want to be Lara Croft but...

Lara Croft est de retour ! Egérie cyberféministe à laquelle on rêve de s’identifier ou fantasme masculin stéréotypé ? Le débat est ouvert…

Qu’est-ce que le cyberféminisme ?

C’est sans doute l’héroïne cyberféministe la plus réelle de ce début de siècle, qui travaille sans relâche à partager la connaissance et la réflexion sur le cyberféminisme, celle qui en parle le mieux, qui démystifie un mot presque devenu un étendard. Laurence Rassel est artiste, gère le site cyberféministe et organise, au sein de l’association « Constant », des événements, des rencontres autour des technologies et du féminisme. Véritable lieu d’échanges entre académiques, militants et femmes en formation dans les nouvelles technologies. Pour annonces ces 3èmes digitales qui se tiendront du 20 au 24 janvier, scum grrrls a voulu rencontrer Laurence Rassel, notre héroïne préférée…

Quel genre de féministe êtes-vous ?

Quelle sorte de féministe ëtes-vous ? Le test définitif pour savoir si vous ëtes une bioféministe, une hystériaféministe, une féministe peps ou une féministe dans le placard …

Le scum du moment

Scumgrrrls N°18 - Summer 2011

Voilà déjà 9 ans ( !) que nous avons commencé l’aventure des Scum Grrrls. Nous voulions créer le magazine qui nous manquait, celui que nous aurions voulu lire nous-mêmes, un magazine qui aurait un regard différent et résolument féministe. Nous voulions un ancrage en Belgique mais la liberté de parler de questions locales et globales, nous voulions faire rire, mais aussi traiter de sujets plus sérieux, (...) lire la suite de l'edito.

Le sommaire

  • Merci madame, journée de la jupe
    Par Nathalie Trussart
  • Il corpo delle donne
    par Valére Brixhe
  • Elles Tournent
    by Nadine Schmidt
  • Life Puzzle
    by Malin Björk
  • Craftivism
    by Nina Nijsten
  • Espace et femmes, espaces de femmes ?
    par Anne Smolar
  • Take back the night
    by Nina Nijsten
  • Au coin chéri !
    par Séverine Dusollier
  • Feminists living together collectively
    by Sari, Chris, Nina et Dani
  • Félicia
    par Juliette Boutillier
  • Désordre !
    par Virginie Jortay
  • Oude wijn is rechste zakken
    door Evie Embrechts
  • Ces empêcheuses de violer en rond...
    par Séverine Dusollier