> Les numéros > Scumgrrrls N° 8 - Automne / Fall 2005

Scum8 : La compilation

Interview de Kim Peters (Doramaar) par Michel Henritzi, revue et corrigé.

Allez, on y va et on y croit, sans rictus cynique, à l’autonomie féministe dans l’industrie musicale. Je plisse les yeux, ben oui, quand même un peu de mixité, qu’on s’en foute ou qu’on le regrette sur ce cd-r offert dans le scum grrrls 8, 100 exemplaires numérotés. Copyright ou wrong ? Creative ? Common girlz.

Une idée de fin de soirée, qui devient réalité. Des palabres sur le pourquoi , le comment et une floppée de musicien- nes embarqué-es, au micro levé dans l’affaire, avec un enthousiasme revigorant. Beaucoup de joie, mais aussi plein de questions tout au long de la préparation : le système de production musicale, la place du bénévolat, la question de la rémunération des artistes, les licences, l’esthétique même de la musique : et le féminisme dans tout ça ? Merci à toutes les participantes à cette superproduction intergalactique, tentative très rock de présenter une sorte de diversité de musiques écrites, produites et interprétées par des femmes.

http://www.scum8.domainepublic.net/

Pour une présentation complète des groupes, des liens vers leur site, des titres en téléchargement, des inédits et plus encore !

Les participantes ! par ordre alphabétique
- Arolde (Bruxelles)
- A.U. (Paris)
- Belle Skynner (Metz)
- Charming Princess (Belgrade)
- Cloe Dutrefle (Bruxelles)
- Dana Quixote (Paris atlantique)
- De Fatwa’s (Amsterdam)
- Dusty Blinds (Amsterdam)
- The Electric Guitars (Metz)
- Isabelle Massu (Marseille)
- Locationdiscolation (Metz)
- The placentas (Oakland)
- Toychestra (San Francisco)
- Ulrike (Metz)
- Vagina Grande (Stockholm)
- Volapük (Bruxelles)
- Sarah Washington (Londres)
- West Dyke (Stuttgart) - WY (Bruxelles)
- Les Lollobrigitas girls (Belgrade)

A découvrir sur cd et/ou sur le site de scum !

Mix et sélection par : Potiron & Pot-au-feu Réalisation : scumgrrls/krill konzern.

EN

No subject is neutral. We all have ground. I play music from my person.....thathttp://www.scum8.domainepublic.net/ is i play from my sexuality, class and culture. i play from my geography, my fingers, my brain, my garden. (…) It is difficult to be a "woman as herself" in music as it is in all other spheres. The same blind spots, the same contradictions. The issue of status for me is one of strategy. An attempt to enter cultural space as a human being, beyond the bounds of my gender.